Jongo, Paulo Bellinati

';

Le Jongo est un genre de danse et de musique des communautés noires du sud-est du Brésil . Il provient des danses exécutées par des esclaves qui travaillaient dans les plantations de café de la vallée de Paraíba, entre Rio de Janeiro et São Paulo.

Les jongos ont généralement lieu pendant une soirée nocturne au cours de laquelle plusieurs personnes dansent à deux ou en cercle, au son de deux tambours ou plus, tandis qu’un soliste chante de courtes phrases répondues par le groupe.

Bien qu’au XXe siècle, le jongo soit devenu essentiellement profane, il n’a jamais complètement perdu son aspect religieux et est étroitement lié à l’ombanda , une religion née au début du XXe siècle et mêlant des croyances africaines, catholiques et liées aux esprits. Depuis les années 1990, le jongo a connu un renouveau et est devenu plus largement reconnu comme une caractéristique de la culture afro-brésilienne.

C’est dans cet esprit que Paulo Bellinati, guitariste brésilien né à São Paulo en 1950 a composé son Jongo pour guitare seule, suivi d’une version pour 2 guitares.

Arrangement et orchestration : TR3S.

Share:
©TR3S 2019